Album Review: Charlie Simpson – Young Pilgrim


“Ex-membre de Busted, actuel frontman de Fightstar (la formation post-hardcore est actuellement en pause), Charlie Simpson attaque la deuxième décennie de sa carrière par un album solo, Young Pilgrim. Loin de tout ce qu’il a pu faire auparavant, l’anglais nous propose un opus acoustique folk aux faux airs de Snow Patrol, produit par Danston Supple (Coldplay, Morissey). L’artiste nous avait déjà donné un avant goût fin 2010 avec son EP, When We Were Lions, où apparaissait déjà son morceau à l’harmonica sur le changement, Farmer And His Gun, qu’on retrouve sur Young Pilgrim. On avait aussi découvert Thorns, premier extrait dévoilé de cet album, une chanson mélancolique mais fraiche, où Charlie, dont on connait la voix basse et rauque, nous révélait ses aigus, tout aussi maîtrisés. Plus récemment, les deux premiers réels singles de l’effort avaient fait leur apparition: l’harmonique et déprimante Down Down Down, puis la très entrainante Parachutes, avec son intro aux cymbales, son pont lent et surtout son besoin d’indépendance. L’album entier est enfin sorti le 15 août dernier, une très belle surprise. On constate d’abord que Charlie Simpson n’a rien perdu de sa plume (All At Once et son ambiance folk, l’hymne Riverbanks) et s’affirme comme un génie de la mélodie (Cemetery, If I Lose It). Il va jusqu’à utiliser des voix multiples (la touchante Cemetery, la religieuse I Need A Friend Tonight et la mélancolique Suburbs) ce qui sublime son chant. Parmi les perles on retiendra la magnifique Sundown, qui ne s’achèvera pas sans vous faire soupirer, ou encore la ballade If I Lose It, calme et lente. Le coeur brisé de Cemetery ne manquera pas non plus de vous étonner avec son instrumentation plutôt dansante, détonnant avec son contenu plutôt sombre (les interludes lourds, cependant, font davantage écho aux paroles). Charlie Simpson nous livre avec Young Pilgrim un panorama de ses plus grandes qualités, à savoir ses cordes vocales, son sens de l’harmonie, et surtout sa capacité à se confier dans ses textes, avec une justesse presque troublante. Difficile de dire si les fans de Busted et ceux de Fightstar seront séduits, mais ce qui est sûr, c’est que vous ne resterez pas indifférents si Charlie Simpson arrive à matérialiser vos angoisses en évoquant les siennes.” Gaëlle.P

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s